Les monuments romains

La civilisation romaine a laissé de nombreuses traces monumentales et archéologiques dans les régions autrefois soumises à Rome. La solidité des constructions a permis à un certain nombre d’entre elles de résister aux assauts du temps et des hommes, parfois grâce à des détournements fonctionnels qui ont évité qu’elles ne soient considérées que comme des carrières de pierre faciles à exploiter – ce qui fut assez souvent le cas.

 

Les monuments de loisirs

 

 Les thermes

Thermes romain

Les thermes sont à l’origine une idée grecque, mais les Romains l’ont considérablement améliorée. Selon les découvertes archéologiques, les premières installations de bains datent de 2 000 ans av. J.-C., mais la pratique du bain est attestée à la fin du Ve siècle av. J.-C. en Grèce.

Des particuliers proposaient des bains froids et chauds et parfois des massages. Il fallut attendre en 25 av. J.-C. pour voir apparaître les vrais thermes, sur l’ordre de Marcus Vipsanius Agrippa, un ami de l’empereur Auguste qui était son gendre. Celui-ci vint à être guéri par des immersions dans des bains froids préconisées par le médecin marseillais Antonus Musa, les bains froids s’ajoutent aux salles tièdes et chaudes et les thermes se répandent dans tout l’Empire. Même les villes modestes en possédaient. La construction des thermes revenait à l’empereur ou à ses représentants, les coûts de fonctionnement des thermes étaient donc assurés par les finances publiques. Les évergètes étaient de riches financiers. À Rome, c’est l’empereur qui finançait la plupart de ces monuments.

Les thermes sont des établissements de bains publics composés généralement de quatre grandes parties :

– le vestiaire.

– une salle chaude : le caldarium (équivalent de nos saunas) où l’on se laissait transpirer, salle chauffée

– une salle tiède : le tepidarium, où les baigneurs étaient frottés d’huile et de parfums.

– une salle froide : le frigidarium, pour les bains froids.

Dans les thermes les plus luxueux viennent aussi s’ajouter bibliothèque, gymnase, stade, palestre…

 

Exemples de thermes :

– thermes de Dioclétien

– thermes de julien à Paris

 

L’amphithéâtre

amphitheatreUn amphithéâtre romain est un vaste édifice public de forme elliptique, à gradins étagés, organisé autour d’une arène où étaient donnés des spectacles de gladiateurs, de chasses de batailles navales et de fauves. Le plus grand amphithéâtre est celui du Colisée de Rome, avec une hauteur considérable de 57 mètres.

Exemples d amphithéâtres :

– Arènes de Lutèce à Paris
– Arènes de Nîmes
– Amphithéâtre de Taormina en Sicile

 

 

 

Le cirque romain

 

cirque romain

Le cirque est le lieu de déroulement des courses de  chars. Il est de forme allongée (jusqu’ à 600 mètres de long). Il est comparable  à nos hippodromes. On vient y parier sur les auriges, conducteur de chars. L’empereur ou les personnages importants  disposaient d’une loge spéciale en face de la ligne d’arrivée.

Les courses de chars se déroulaient  très tôt le matin et duraient toute la journée. Des paris  étaient faits, sources de disputes parmi le public. Les chars étaient tirés par les chevaux. Les couleurs d’équipes représentaient des tendances politiques et des groupements sociaux. Le but de cette course était d’effectuer 7,5 kilomètres en chars ce qui équivaut à 7 tours de piste le plus rapidement possible. Ces courses étaient très dangereuses, lorsque les chars étaient à grande allure, ils  pouvaient  se renverser, les roues se briser, et les rennes s’emmêler.

 

 

Exemples  de cirques :

– le Circus Maximus à Rome en Italie qui peut accueillir 300 000 personnes.

– le Cirque de Caligula et Néron en périphérie de  Rome

 

 

Les monuments religieux

 

Les temples romains

 

temple auguste

 

pronaos

Les temples sont généralement de forme rectangulaire, divisés en 2 parties :

la cella et le pronaos. (Voir plan ci-contre) dont il ne reste souvent que quelques colonnes…

C’est parfois leur transformation en église qui les a sauvés !

 

 

 

Le temple romain était une construction imposante dédiée soit à la pratique extérieure du culte des Romains, ou alors à loger symboliquement une administration ou vénérer une personne.

Les Romains pratiquaient aussi un culte domestique à l’aide de mini-temples : les Laraires.

Le terme de temple est un emprunt direct au latin templum.  Anciennement, templum désignait une portion d’espace délimitée par un augure. Cette pratique des augures était désignée comme la contemplatio, d’où le mot français contemplation.

Exemples de temples :

– Temple de César en plein milieu du forum Romanum

– Temple de Castor et Pollux  à Rome

– Temple de Cérès à Ostie

 

Les basiliques

basiliquetreveC’est un hall de réunion servant de tribunal  de lieu de commerces de promenades est à l’origine des basiliques chrétiennes. Généralement, le plan d’une basilique était rectangulaire. Rome disposait de nombreuses basiliques réparties autour des différents forums.

Lorsque le christianisme est devenu religion officielle de l’Empire romain, les chrétiens utilisèrent les basiliques pour tenir les réunions du culte. Par la suite, le terme « basilique » a aussi désigné une église catholique distinguée par le pape, parce qu’elle était le lieu d’un pèlerinage.

 

 

 

 

Les monuments rendant gloire à l’empereur

 

Les arcs de triomphes

 

Arc de Titus

Arc de Titus

C’est une porte monumentale construite à l’origine pour accueillir les imperator, puis elle fut élevée en pierre pour commémorer leurs victoires. En général, les arcs de triomphes sont places à l’entrée de la ville sauf à Rome ou ils sont  situés au cœur de la ville.

 

Exemples d’arcs de triomphes :

– Arc de Constantin à Rome

– Arc de Trajan à Ancône

 

 

 

 

 

 

Les colonnes romaines

 

colonne trajane

 

Construite en l’honneur des empereurs pour leurs victoires la plus célèbre est la colonne Trajane, érigée en l’honneur  de l’empereur Trajan  pour ces victoires sur les Daces. Elle est haute de 40 mètres.

 

Elle fut construite  en 113 par Trajan (96-117), pour immortaliser les campagnes qu’il mena contre les Daces en 101-102 et 105-107 après Jésus Christ.

 

 

 

 

 

 

Les palais impériaux

 

palais palatin

 

Au fur et à mesure du développement de la puissance de l’Etat Romain la capitale, Rome, a pris de plus en plus d’importance. Ceci s’est accentué avec l’Empire. Les Empereurs ont alors voulu avoir des résidences à la hauteur de leur pouvoir et ils les ont installées sur la colline du Palatin. Voilà l’origine des immenses ruines de cette partie de Rome.

Pour le symbole, rappelons que le mot Palais vient justement de Palatin à cause des luxueuses demeures de cet endroit.

Au fur et à mesure du développement de la puissance de l’Etat Romain la capitale, Rome, a pris de plus en plus d’importance. Ceci s’est accentué avec l’Empire. Les Empereurs ont alors voulu avoir des résidences à la hauteur de leur pouvoir et ils les ont installées sur la colline du Palatin. Voilà l’origine des immenses ruines de cette partie de Rome.

Pour le symbole, rappelons que le mot Palais vient justement de Palatin à cause des luxueuses demeures de cet endroit.

 

Exemple de palais :

– Palais d’Auguste

– Palais de Caligula

– Palais de Tibert

casse noisette

casse noisette

On me surnomme casse noisette car la personne qui m'aime le plus souhaite rester polie quoiqu'il arrive...